En Septembre 2015 Velcan Energy avait annoncé le commencement des activités de préconstruction de la centrale hydroélectrique de Sukarame (7MW) à Sumatra. Ce démarrage faisait suite à la publication du décret N°19 daté du 29 Juin 2015 par le ministère de l’Energie et de Ressources Minérales faisant état d’une augmentation du tarif de rachat de l’énergie des centrales hydroélectriques ayant une capacité inférieure à 10MW.

L’électricité doit être rachetée par PT PLN (PLN), la société nationale d’électricité, qui est le seul acheteur autorisé en Indonésie, à un prix par kilowatt heure fixe et non négociable tel que défini dans le décret.

Conformément à ce nouveau décret, PLN avait 30 jours pour émettre le contrat standard correspondant, le « Power Purchase Agreement » (PPA). Néanmoins à ce jour PLN n’a toujours pas proposé le contrat. Selon le ministère de l’Énergie, PLN refuse de se conformer au décret et d’acheter l’électricité, affirmant que le tarif est trop élevé. Cette situation se traduit par le fait que 119 petits projets hydroélectriques sont au point mort.

Une solution possible selon le ministère de l’Énergie serait la création d’une filiale dédiée de PLN qui achèterait l’électricité des petites centrales hydroélectriques, et qui serait financé par un « fonds de sécurité énergétique » également à créer, et dépendant d’un nouveau décret gouvernemental à l’étude au ministère. Ce fonds aurait deux objectifs: le premier de promouvoir l’exploration pétrolière et d’optimiser les réserves nationales, le second de
financer le développement des énergies propres.

Compte tenu de l’incertitude générale de cette procédure administrative et n’ayant aucune visibilité quant à la date d’émission du PPA par une entité administrative qui reste à créer, Velcan Energy a décidé d’interrompre la construction du projet Sukarame.

Velcan Energy discute également avec les autorités locales de l’impact potentiel de ce retard sur la validité des permis et des autorisations accordées au projet.

Jean‐Luc Rivoire et Antoine Decitre, co‐PDG du groupe ont déclaré:

« La situation est très décevante et difficile, car beaucoup d’efforts et d’argent ont été investis dans ce projet. Nous partageons la frustration de la population et des autorités locales qui, comme nous, croyaient qu’après toutes ces années les conditions adéquates pour investir dans les petites centrales hydroélectriques en Indonésie étaient là. Malheureusement, ce n’est pas le cas « .

 

Contact Relations Investisseurs investor@velcan.lu

 

A propos de Velcan Energy :

Velcan (ALVEL FP) développe et opère des concessions hydroélectriques dans les pays émergents. La génération hydroélectrique peut contribuer de manière importante au développement économique de ces pays. La société a pour objectif de devenir l’un des leaders du marché des concessions hydroélectriques de moins de 200 MW. Ses investissements sont actuellement focalisés sur l’Inde, au Brésil et en Indonésie.

En Mars 2016, Velcan :

  • A construit et exploite sa première concession hydro‐électrique au Brésil (15 MW).
  • Possède des droits relatifs à des projets de concessions hydroélectriques totalisant 803 MW en Inde, au Brésil, et en Indonésie.
  • Développe, en consortium avec une filiale de PLN et un partenaire local, un projet hydroélectrique de 59 MW en Indonésie.
  • A commencé les travaux de construction de Suka Ramé, une usine hydroélectrique de 7MW au fil de l’eau sur Sumatra, en Indonésie..

Velcan est présent au Luxembourg, à Singapour, New Delhi, Jakarta et Sao Paulo et sur les sites de ses concessions.
Les actions Velcan sont admises aux négociations d’Euronext Paris – Alternext (ALVEL FR0010245803).
La société n’a jamais fait d’offre publique au sens de la Directive 2003/71/CE du Parlement Européen et du Conseil.

 

Avertissement

Le présent communiqué contient des informations prospectives relatives au potentiel des projets en cours et/ou des projets dont le développement a débuté. Ces informations constituent des objectifs rattachés à des projets et ne doivent en aucun cas être interprétées comme des prévisions directes ou indirectes de bénéfice.
L’attention du lecteur est également attirée sur le fait que la réalisation de ces objectifs dépend de circonstances futures et qu’elle pourrait être affectée et/ou retardée par des risques, connus ou inconnus, des incertitudes et divers facteurs de toute nature, notamment liés à la conjoncture économique, commerciale ou réglementaire, dont la survenance serait susceptible d’avoir un effet négatif sur l’activité et les performances futures du groupe.
Ce communiqué ne constitue pas une offre au public ni une invitation adressée au public ou à des investisseurs qualifiés dans le cadre d’une quelconque opération de placement. Ce communiqué ne constitue ni une offre de valeurs mobilières ni une sollicitation d’ordre d’achat ou de souscription de valeurs mobilières aux Etats‐Unis d’Amérique, ni dans aucun autre pays.