Velcan Holdings : Résultats semestriels (Consolidés et non audités)

Velcan Holdings : Résultats semestriels (Consolidés et non audités)

octobre 31st, 2019|
  30.06.2019 30.06.2018 Var %
Chiffre d’Affaire (millions d’Euros) 1.4 1.2 +9%
EBITDA (millions d’Euros) -0.6 -0.4 -57%
Résultat Net (millions d’Euros) 3.6 1.2 +186%
30.06.2019 31.12.2018 Var %
Trésorerie et actifs financiers (millions d’Euros) 101 98 +3%
Capitalisation boursière (millions d’Euros) 50 46 +8%
Fonds Propres (millions d’Euros) 121 118 +3%
Actions en circulation en milliers

(actions émises moins actions propres)

5 691 5 813 -2%

Note : les données semestrielles ne sont pas auditées

Commentaires en bref sur le 1er semestre 2019

  • Le Groupe a continué de concentrer ses efforts sur le développement de son important projet hydroélectrique en Inde. Le tandem hydroélectrique de Heo-Tato-1HEP (426 MW) a atteint un stade avancé et l’équipe a continué de soutenir toutes les activités de projets en cours, telles que la procédure d’acquisition de terres, la licence d’utilisation de terrains forestiers, l’amendement de l’accord de concession ou les infrastructures routières. La procédure d’acquisition des terres a bien progressé avec l’obtention en mars 2019 du consentement formel des propriétaires fonciers à l’acquisition de leurs terres (qui toutefois ne résout pas encore les disputes foncières), ce qui a conduit à la publication de la notification «Section 11» en septembre 2019. Il s’agit d’une étape majeure qui marque la décision du gouvernement local d’acquérir les terres requises (pour un total de 107,20 ha) à des fins d’intérêt public, sur la base de l’achèvement réussi de la première phase de la procédure d’acquisition.

Au cours de la période, les conditions commerciales et financières du marché hydroélectrique sont restées contraintes par l’absence de cadre réglementaire approprié pour la vente d’hydroélectricité via des contrats à long terme « bankable », la situation financière précaire des sociétés de distribution d’électricité (DISCOMS), la forte exposition du secteur bancaire privé aux prêts non performants dans les infrastructures, et à la concurrence indirecte des tarifs solaires et éoliens. Le gouvernement indien s’est engagé à inverser ce scénario de marché négatif en publiant le 7 mars 2019 une nouvelle politique de l’hydroélectricité comportant des mesures essentielles telles qu’une obligation d’achat d’hydroélectricité à imposer aux entreprises de distribution ou des mesures de réduction du tarif de l’hydroélectricité dans les premières années du contrat de vente, pour le rendre plus attrayant pour les acheteurs d’énergie. En principe, cette nouvelle politique est une bonne nouvelle et marque le changement, attendu depuis longtemps, de la politique du gouvernement indien visant à établir un cadre réglementaire facilitant la signature des contrats de vente à long terme et soutenant le développement de l’hydroélectricité. Les détails et les modalités d’application restent à déterminer, et la Société suit de près l’évolution de ce nouveau cadre.

Les équipes du Groupe poussent toutes les activités du projet, notamment en assistant le gouvernement dans les activités qui ne relèvent pas de la responsabilité directe du Groupe, en apportant du soutien aux entités gouvernementales chaque fois que cela est possible. La présence de l’équipe locale dédiée sur le terrain, la coordination des activités impliquant la population locale et les services gouvernementaux, le soutien logistique et les activités de RSE permettent aux projets de progresser. Cependant comme toujours le rythme des progrès est limité par la vitesse avec laquelle la population locale négocie et accepte les changements que les projets apporteront.

Bien que le groupe continue de voir des perspectives prometteuses à long terme sur le marché indien de l’électricité, il n’est pas en mesure d’évaluer le calendrier et l’ampleur des divers retards rencontrés ou qui se produiront. Le rapport complet du 1er semestre 2019, disponible sur le site web de la société, détaille toutes les activités entreprises.

  • Le chiffre d’affaires de Velcan Holdings pour le premier semestre 2019 (S1 2019) s’est élevé à 1,4 million d’euros, provenant des ventes d’électricité de la centrale hydroélectrique Rodeio Bonito au Brésil. Grâce à de meilleures précipitations, la production d’électricité a augmenté, et le chiffre d’affaires est en hausse de 9% exprimé en euros et de 15% exprimé en BRL, par rapport au premier semestre 2018.
  • Le mécanisme de réaffectation de l’énergie (MRE[1]) n’étant pas déficitaire sur la période, reflétant la production totale d’électricité au Brésil, il n’y a pas eu de paiement au titre du MRE. Il n’y a donc pas eu d’achats consommés au Brésil au cours du premier semestre 2019, contre -0,1 million d’euros au premier semestre 2018.
  • Les autres produits d’exploitation se sont élevés à 0 million d’euros pour le premier semestre 2019 contre 0,5 million d’euros au premier semestre 2018, qui étaient principalement liés à la vente d’un actif hydroélectrique en Indonésie. En conséquence, le résultat opérationnel est inférieur (-1,2 million d’euros) à celui du premier semestre 2018 (-0,8 million d’euros).
  • Le revenu financier net du premier semestre 2019 s’élève à 4,9 millions d’euros contre 2,1 millions d’euros au premier semestre 2018, principalement en raison de la performance des actifs financiers du groupe et de l’appréciation du dollar américain par rapport à l’euro, l’essentiel de des investissements financiers et de la trésorerie du Groupe étant investis en USD. Le gain réalisé et non réalisé sur les devises s’élève à 0,5 million d’euros contre 1,8 million d’euros au premier semestre 2018, tandis que le profit financier hors change s’élève à 4,3 millions d’euros contre 0,3 million d’euros au premier semestre 2018. Comme détaillé dans le rapport complet du premier semestre 2019, la majorité des actifs financiers du groupe sont des obligations.
  • Le résultat net, part du groupe, représente donc un bénéfice de 3,6 millions d’euros contre un bénéfice de 1,3 million d’euros au premier semestre 2018.
  • Les autres éléments du résultat d’ensemble du Groupe s’élèvent à 0,4 million d’euros au premier semestre 2019 contre -2,0 million d’euros au premier semestre 2018, principalement en raison de la dépréciation de l’euro par rapport à la devise brésilienne (-2%), à la roupie indienne (-2%) et à son impact sur les réserves de conversion du Groupe lorsque les actifs détenus en devises au Brésil (Rodeio Bonito) et en Inde sont convertis en euros. Le résultat global total du groupe pour le premier semestre 2019 s’élève à 3,9 millions d’euros.
  • Les fonds propres s’élèvent à 121,3 millions d’euros au 30 juin 2019 contre 118,2 millions d’euros au 31 décembre 2018 (+3,1 millions d’euros), principalement en raison du résultat d’ensemble positif du premier semestre 2019 (3,9 millions d’euros), de l’acquisition d’actions propres (-1,3 million d’euros d’impact négatif sur les capitaux propres) et la distribution d’actions gratuites aux salariés (+0,4 million d’euros d’impact positif sur les capitaux propres).
  • La Société a conduit un programme de rachat d’actions du 13 septembre 2018 au 15 mai 2019 au cours duquel elle a racheté de 254 128 actions, à un prix moyen pondéré de 7,92 EUR par action et pour un montant total de 2 011 551 EUR conformément au descriptif du programme de rachat d’actions publié le 13 septembre 2018 et aux résolutions des assemblées générales des actionnaires des 28 juin 2017 et 28 juillet 2017. 159 335 actions ont été acquises au premier semestre 2019 sur un total de 254 128 actions. La totalité des 254 128 actions rachetées a été annulée le 8 août 2019 par une réduction de capital.
  • Le nombre de 590 997 actions auto-détenues au 30 juin 2019 a augmenté par rapport au 31 décembre 2018 (468 862 actions propres) en raison du programme susmentionné et malgré la distribution de 37 200 actions aux salariés. Le nombre net d’actions en circulation au 30 juin 2019 est de 5 690 970. Toutefois, 451.147 actions propres ont été annulées en août 2019 (voir «Événements importants depuis le 30 juin 2019»).

Le rapport semestriel complet 2019, comprenant les états financiers condensés et non audités au 30 juin 2019, est disponible en ligne à l’adresse http://www.velcan.lu/investors/reports-accounts/

Evènements importants depuis le 30 juin 2019

  • Annulation de 457 147 actions propres

Le 8 août 2019, la Société a annulé 451 147 actions auto-détenues, dont 254 128 ont été achetées lors du programme de rachat clôturé le 15 mai 2019 et 197 019 actions étaient précédemment détenues par le Groupe. En conséquence, le capital social est passé de 6 281 967 euros divisé en 6 281 967 actions de 1 euro à 5 830 820 euros divisé en 5 830 820 actions de 1 euro chacune. À la suite de cette réduction de capital, la Société détient 139 850 actions propres qui sont conservées aux fins d’attribution de plans d’actions gratuites.

  • Achèvement de la première phase de la procédure d’acquisition de terrains des projets hydroélectriques indiens,

Comme annoncé dans le communiqué de presse du 8 avril 2019, la première phase de la procédure d’acquisition de terrains avait été prolongée de 6 mois, jusqu’à la date limite du 26 septembre 2019, pour l’émission de la «notification préliminaire au titre de la section 11» en vertu de la réglementation applicable au projet de tandem hydroélectrique Heo-Tato1 (426 MW).

Cette notification a été dûment émise par le Gouvernement local le 26 septembre 2019. C’est l’acte par lequel le Gouvernement décide d’acquérir les terrains requis (107.20 Ha) à des fins d’utilité publique, à l’issue positive de la première phase de la procédure d’acquisition. Il empêche toute transaction sur les terrains et déclenche les étapes suivantes de la procédure.

La fin de cette phase, en particulier l’obtention du consentement des propriétaires terriens, constitue une étape majeure de la procédure, même si elle ne résout pas les disputes foncières. Ultérieurement, le règlement de ces litiges sera nécessaire pour déterminer le partage des compensations financières entre propriétaires.

Le Gouvernement doit maintenant initier une autre série d’enquêtes et conduire des étapes procédurales complexes telles que notamment un recensement détaillé et individuel des familles affectées, la délimitation des parcelles sur le terrain, l’audition des objections individuelles, la préparation et la publication de plans de réhabilitation et de réinstallation (Section 19), des audiences  publiques sur ces plans, les attributions de compensations financières (Sections 23 et 31) et la prise de possession physique des terres (Section 38).

[1] Le MRE est un mécanisme mutuel d’énergie garantie qui couvre le risque hydrologique pour l’hydroélectricité. Il fonctionne à l’échelle nationale, même si la production est impactée par une mauvaise hydrologie certaines années, mais nécessite des paiements des producteurs en cas de projet à l’échelle nationale entraînant un déficit en ERM, comme cela a été le cas ces dernières années.

* * *

Contact Relations Investisseurs : investor@velcan.lu

A propos de Velcan :

Velcan Holdings est un holding d’investissement basé au Luxembourg et fondé en 2005, opérant en tant que producteur d’électricité indépendant dans des pays émergents et gérant un portefeuille mondial d’actifs financiers.

La société possède et exploite une centrale hydroélectrique de 15 MW au Brésil, qu’elle a développée et construite en 2009. La société développe une cascade majeure de concessions hydroélectriques située en Inde et totalisant 571 MW.

Les concessions hydroélectriques fournissent de longues périodes de génération de trésorerie mais l’issue de leur développement est incertaine et de nombreuses années sont nécessaires pour amener ces  projets à maturité dans les pays émergents: cela requiert des études de terrain dans des endroits reculés, l’obtention des autorisations et permis nécessaires et les acquisitions foncières, dans un environnement politique et réglementaire qui peut être instable ou très ralentissant. En parallèle, Velcan Holdings gère activement sa trésorerie en investissant dans les instruments financiers cotés et non cotés.

Le siège de Velcan Holdings est à Luxembourg, avec des bureaux administratifs et financiers à Singapour et à Maurice. L’équipe dédiée au développement de la cascade hydroélectrique indienne est basée à New Delhi et sur le site du projet (Arunachal Pradesh). L’équipe dédiée au suivi de la centrale de Rodeio Bonito est basée à San Paulo et à Chapeco (Etat du Santa Catarina)

La société a été lancée il y a plus de 10 ans par son actionnaire de référence, Luxembourg Hydro Power SA, détenu par l’équipe dirigeante de Velcan Holdings.

Velcan Holdings est coté sur le marché Euronext Growth Paris (Euronext Growth / Ticker ALVEL / ISIN FR0010245803).

Velcan Holdings n’a jamais effectué d’offre publique au sens de la directive 2003/71 / CE du Parlement européen et du Conseil.

Avertissement

Le présent communiqué contient des informations prospectives relatives au potentiel des projets en cours et/ou des projets dont le développement a débuté. Ces informations constituent des objectifs rattachés à des projets et ne doivent en aucun cas être interprétées comme des prévisions directes ou indirectes de bénéfice. L’attention du lecteur est également attirée sur le fait que la réalisation de ces objectifs dépend de circonstances futures et qu’elle pourrait être affectée et/ou retardée par des risques, connus ou inconnus, des incertitudes et divers facteurs de toute nature, notamment liés à la conjoncture économique, commerciale ou réglementaire, dont la survenance serait susceptible d’avoir un effet négatif sur l’activité et les performances futures du groupe.

Ce communiqué ne constitue pas une offre au public ni une invitation adressée au public ou à des investisseurs qualifiés dans le cadre d’une quelconque opération de placement. Ce communiqué ne constitue ni une offre de valeurs mobilières ni une sollicitation d’ordre d’achat ou de souscription de valeurs mobilières aux Etats-Unis d’Amérique, ni dans aucun autre pays.